La verge d'or

La verge d'or

Nom latin: S. Virga aurea.

Herbacée

La verge d'or est commue dans nos régions essentiellement sous deux espèces: la petite ou verge d'or communes et la grande verge d'or. La petite, c'est l'espèce autochtone à laquelle on ne prête guère l'attention ou que l'on ne connait guère.
Son nom latin: S. Virga aurea .
La grande verge d'or (S.gigantes) par contre est très connue et estimée. D'ailleurs la ressemblance des deux variétés est faible, si ce n'est l'appartenance à la même famille des composées.


Caractère botanique de la verge d'or ou grande solidage: la plante herbacée Atteint jusqu'à deux mètres de hauteur et se reconnait à sa tige dressée simple , densément feuillée. Les feuilles sont finement lancéolées, aiguës dans leur partie supérieur, finement dentée et souvent velues sur leur face inférieure. L'inflorescence gigantesque est en forme de cyme pyramidale, composée de grappes unilatérales portées par des axes arqués. Chaque grappe se compose de capitules courtement pédonculés entourés d'un involucre de plusieurs rangées de bractées.
les fleurs tubulées du centre du capitule, comme les fleurs ligulées périphériques sont jaune d'or. Les fruits ont une forme cylindrique, marquée de côtes longitudinales saillantes. Ils sont surmontés d'une aigrette.

Origine et multiplication:
La solidage géante est d'origine nord-américaine.
son nom latin: s. Kanadensis L.
Elle a été importée comme plante d'ornement mais a vite dégénéré en plante vivace. Souvent elle couvre de grandes surfaces, à la satisfaction bien sur des apiculteurs.
La plante se multiplie par les graines dont le degré de germination est toutefois très faible. Les touffes implantées s'élargissent par petits rizomes. La multiplication végétative se fait facilement par la division de la touffes.


Phytothérapie : La médecine naturelle ne parle pas de la grande verge d’or. Sa petite soeur est par contre une très ancienne plante médicinale. Elle possède des propriétés diurétiques et astringentes. Les feuilles sont employées en infusion, à raison de 15 à 30g par litre d’eau.


Utilité pour les abeilles:
La grande verge d’or est une très bonne plante mellifère et pollinifère. Sa floraison vient à point au momment où d’autres sources ont tari et où les colonies ont un besoin pressant de pollen pour l’entretien du couvain d’après-saison devant former la population d’hiver.

 

Publié dans Plantes et arbres sur août 16 at 12:47

Commentaires (1)

Pas d\'identifiant